Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion"

vendredi 15 avril 2016

Alexandre Jardin par Gérald Rentz, écrivain malicieux


"Alexandre Jardin serait-il notre homme providentiel ! ? ! ?" Gérald Rentz
Il y a quinze jours j'ai reçu ce texte né de la plume de Gérald Rentz, jeune retraité qui après une vie professionnelle bien remplie, se consacre à l'écriture. 
Il lui a été inspiré par notre action sur Bleu Blanc Zèbre. J'ai envie de le publier pour partager avec vous la bouffée d'air qu'il m'a transmise, il est extrêmement positif ;-)
Cher Gérald, merci pour ce texte et vivement le livre !
Contact gerald.rentz@gmail.com

QUELQU’UN qui n’était comme PERSONNE !


Récemment, j’ai enfoncé une porte ouverte et j’ai demandé : 
« Il y a quelqu’un ? »
On m’a répondu :
« Non, il n’y a personne ! »
Je me suis dit :
« S’il y a quelqu’un qui me répond qu’il n’y a personne,
c’est que forcément, il y a quelqu’un !…
Cette personne, ce n’était pas n’importe-qui,
puisque c’était Quelqu’un…
Quelqu’un d’habile et de malin
qui à vouloir plaire à tout le monde,
finit par ne séduire Personne.
 Pour lui succéder, sans vouloir faire de tort à personne,
même si cela concerne tout le monde,
Quelques-uns, imbus de leur petite personne,
revendiquent pour se prouver qu’ils sont quelqu’un…
Mais l’expérience nous montre
que souvent lorsqu’on cherche quelqu’un,
on ne trouve généralement personne !

Existe-t-elle vraiment, cette nouvelle personne
qui aura le talent de rassembler tout le monde,
comme sut le faire cet homme appelé DE GAULLE
qui faillit par deux fois, le payer de sa personne ?…

Cet homme singulier, différent de tout le monde,
lorsqu’il prit la parole, pour ne choquer personne,
choisit ces quelques phrases, connus de tout le monde
qu’il exprima simplement comme personne.

 Alors qu’il lui aurait été facile de faire comme tout le monde,
il décida d’oser ce que n’avait imaginé personne,
Pour libérer son pays, il se dressa seul, contre tout le monde…
La suite montra qu’il eut raison de n’écouter personne.
A l’époque, ce n’était pas si évident de rencontrer quelqu’un
Qui rassembla tout le monde, sans oublier personne.

Cet homme emblématique, au nom prédestiné,
marqua notre Histoire de toute sa personne…
Il nous fallut attendre longtemps pour découvrir cet homme,
il lui en fallut tout autant pour devenir Quelqu’un !

En Normandie, lorsqu’il débarqua
pour retrouver sa bien-aimée, prénommée France,
celle-ci toute retournée,
lui fit savoir qu’elle n’était là pour personne…
Il lui dit alors ceci :
« Je me suis battu pour toi et je suis revenu pour toi…
Alors comme tu souhaites voir personne
et que je suis là pour toi, en personne,
accepte-moi s’il te plait… »

FRANCE meurtrie mais libérée,
ouvrit son cœur à cet Homme
et il l’embrassa… comme Personne !

Gérald RENTZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire