Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion"

lundi 30 mars 2015

Jean-Claude Pernée, vannier depuis cinq générations

#Mops
Jean-Claude au boulot
On peut être un homme, avoir 75 ans et être Cocotte Power, si si !

C'est le cas de Jean-Claude Pernée, vannier, qui entre dans l'aventure des filles qui font en décidant très spontanément de prendre en main la réalisation finale du Fauteuil Cocotte qu'il découvre au Carrousel du Louvre en décembre dernier.
Chez les Pernée, la vannerie est une histoire de famille depuis 5 générations : le plus ancien vannier de sa lignée remonte à la révolution ! Malgré l'arrivée du plastic qui sinistre la profession dans les années 70, Jean-Claude parvient à tenir la route grâce à Rungis où il vend ses créations à des professionnels soucieux de présenter leurs produits de manière traditionnelle.
Il fabrique également du mobilier haut de gamme vendu entre autre dans la boutique de vêtements orientaux "Au gré du van" que tient son épouse à Château Thierry.
Buste réalisé par Jean-Claude Pernée pour une vitrine de Dior
Meilleur ouvrier de France en 1976 et médaille d'argent à l'Exposition Nationale du travail il est sollicité pour faire les vitrines de Christian Dior avec un buste magnifique qui trône encore dans leur maison.
Leur maison : le musée de la vannerie !
Elle regorge de créations aussi belles les unes que les autres. Je suis émerveillée !

Certaines sont réalisées par Jean-Claude, d'autre chinées dans des brocantes, c'est le travail de toute une vie qu'il complète encore aujourd'hui avec son épouse qui partage sa passion.
Tiens, une cocotte qui aime l'Armagnac !

Des sacs à mains géniaux. Une collaboration à suivre...
Dernier vannier traditionnel installé dans la région, ses produits sont déclarés comme haut de gamme car ils ne peuvent pas se comparer aux produits d'importation. Comment trouver une telle qualité sans remonter dans des siècles de savoir faire pour retrouver les secrets de tresser l'osier à la mode de naguère !
Son père Antenin (le petit garçon au centre) et son grand-père François Pernée à droite en 1913
A l'heure où je vous écris, Jean-Claude finalise le fauteuil. Sa dernière phrase : "il va en mettre plein la vue !" Nous sommes impatientes, quelle belle rencontre.

A suivre : Le reportage sur la construction du fauteuil avec Jean-Claude et Daniel Gradelet, notre maitre ferronnier ajusteur magicien sans qui le fauteuil n'aurait pu voir le jour !
http://larealisationdaniel.com/

Work in progress...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire