Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion"

dimanche 29 juin 2014

Mops et Clo à la rencontre des artisans roumains

#Mops
Souffleur de verre et mosaïque
Si vous suivez l'évolution de Cocotte Power, vous savez sûrement qu'en plus des évènements du collectif, nous construisons une Concept-Boutique de design original.
Notre "marmite de cocottes" bouillonne d'idées ils nous faut des fabricants à note hauteur.
Bien sûr, nous privilégeons les artisans français, mais pour pouvoir proposer des produits de bonne qualité à des tarifs plus accessibles, nous avons découvert la richesse de l'artisanat roumain que nous prenons plaisir à partager avec vous.
Et cela, grâce à Léna, de Skopp Design, dont le travail est de mettre en relation les designers européens avec les artisans -admirables- de son pays.

Fauteuil Cocotte-Brahma ©CocottePower
Si vous prenez l'histoire en marche, vous pouvez lire l'article sur le Fauteuil Cocotte Brahma présenté à la dernière Paris Design Week : c'est lui qui est à l'origine de ce partenariat. (NB : ParisDesignWeek, l'histoire du fauteuil Cocotte-Brahma )

Il est également le but de notre voyage. Car rencontrer George de Imperial Furniture son fabricant est indispensable pour mettre au point les derniers points de sa fabrication.

Voilà pourquoi, Clotilde et moi prenons cet avion rose (eh oui les Roumains adorent le rose, comme nous !) direction Bucarest ce matin de juin.
Mops et Clo, deux cocottes en Roumanie, c'est parti !
Après une première soirée en ville, nous quittons Bucarest avec Léna, direction Buzau.

Bucarest, entre beauté, modernité et étonnement : à gauche, église cachée par Ceausescu
Nous avons pris soin d'apprendre quelques mots de roumain pour lui faciliter la tâche (!)
Au passage, Multumesc qui veut dire merci, se traduit par "je te souhaite une longue vie". Plutôt sympa cette langue !
Une campagne verdoyante parfois d'un autre siècle
Première visite : un atelier de souffleurs de verre. Ça commence fort : une équipe de mecs, coordonnés parfaitement, oeuvrent sur une série de récipients... roses ! Et qui est le chef ? Maria, une cocotte incroyable tant par sa personnalité que par son efficacité mène depuis 15ans son entreprise à la baguette.


Marchande de cerises et nourriture typique : les haltes sont toutes aussi agréables que les visites !
Deuxième visite, l'usine de feutre d'Alexandru : Romfelt Manufacturing. Quel homme charmant ! (Oh pardon, je dois rester professionnelle) Quel homme compétant et passionné ! Il nous fait visiter son usine, nous offre une bière fraîche (il fait 38°) et nous raconte l'histoire de son pays. Bosser dans ces conditions, c'est vraiment agréable.
Car oui, nous travaillons : quoi de mieux que de connaître parfaitement un produit pour avoir envie de l'utiliser ?

Au passage, Léna nos fait visiter un monastère rempli de fleurs et d'oiseaux. Comme dans le monde de Narnia, le passage de la porte nous emmène dans une autre dimension ou le temps s'est arrêté a son des oiseaux et des chants des nonnes. (eh oui, un monastère de Cocottes-Nonnes bien sùr ;-)
Le lendemain, nous sortons à nouveau de Bucarest. Cette fois nous allons à Brasov. Niché dans les montagnes, c'est le petit grenoble de roumanie !
Grand moment d'émotion pour moi, je vais enfin rencontrer George, le fabricant du fauteuil Cocotte-Brahma sur lequel je travaille depuis trois ans. Grâce à l'interprète fabuleuse qu'est Léna nous pouvons enfin travailler ensemble. Un moment indispensable pour le sprint final du fauteuil qui sera commercialisé à la rentrée.
George et Mops bossent sur la structure du fauteuil Cocotte Brahma : le but de notre voyage
Avant de repartir, nous rencontrons Max et Alin de la société Excelsior, exclusive Wood design. Ce binôme a trouvé un procédé écolo et secret pour faire du bois classique un élément nouveau. C'est bluffant. Avis aux architectes d'intérieurs créatifs !
Excelsior travaillent le bois

Voilà, notre séjour se termine sur un joli coucher de soleil sur Bucarest. Demain notre avion rose nous ramène à Paris avec des idées plein la tête et de nombreux nouveau amis. A commencer par Léna (Léna, tu nous manques !) Cette femme si cultivée qui parle presque mieux français que nous, cette femme qui déplace un escargot sur le chemin pour éviter qu'il ne se fasse écraser, cette femme si généreuse
en somme !
Léna, notre intermédiaire géniale et le dernier coucher de soleil
Au revoir, Bucarest, au revoir belle roumanie. Nous reviendrons vite vers ce peuple si accueillant et gentil, et si doué pour fabriquer des belles choses !

Un grand merci aussi à Betonia http://www.betonia.ro/ qui travaille le béton autrement
et Leontin Pau http://www.leontinpaun.ro/ pour ses belles créations inspirées de Clotilde Fraile

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire