Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion" Mops, fondatrice de Cocotte Power

samedi 14 juin 2014

J'ai rencontré le grand Marc Held

#Mops
Marc Held et Stéphanie Doligez (alias Mops)
Comment je me suis trouvée à Googeliser ce grand designer des années 70, je ne sais plus. Toujours est-il que l'article de Télérama : Marc Held, pionnier du design sur lequel je suis tombée m'a autant émue qu'abasourdie. Comment avais-je pu passer à côté de ce grand personnage et surtout, comment se faisait-il que ma génération le connaisse si peu alors qu'il était mondialement connu ?
C'est en 1967 que sa notoriété explose avec la sortie de son fauteuil Primo Culbuto,

inspiré du fauteuil Oeuf de Arne Jacobsen, qu'il taille dans du balsa.

"... on a construit un bloc de balsa d’un mètre sur un mètre, qu’on a sculpté pendant deux mois dans la poussière, et on est arrivés à la forme du Primo Culbuto. On l’essaye, on le surmoule, on en fait cinq. Quelqu’un nous l’emprunte pour faire une petite vidéo floue mais très marrante avec Sylvie Vartan. Et puis on organise un show à L’Echoppe, pour le festival de Saint-Germain-des-Prés. Des milliers de personnes s’écrasaient devant la vitrine !"






Ensuite sa vie se construit sur des rencontres et des coups de coeur, des coups de gueule et des hasards.

Verseuse en porcelaine Coquet à Limoges, 1973.
Mon préféré est sa rencontre avec Monsieur Coquet, à la tête d'une grande maison de porcelaine à Limoges : Il contacte Marc Held, croyant parler à son homonyme, journaliste au Nouvel Obs qui avait écrit un article sur les porcelaines de Limoges. Ayant expliqué le malentendu, ils se rencontrent et donnent naissance au deuxième plus grand succès de Marc Held, son service de table encore édité aujourd'hui dont les originaux sont au Musée des Art Décoratifs !

Mais c'est lorsque je lis qu'il a dessiné une cocotte pour Le Creuset jamais éditée que je me décide à lui écrire. Le mot magique était posé, j'avais mon accroche : Je lui envoie un mail en lui proposant de continuer avec lui cette aventure.
Sentant ses idées proche des miennes, je lui parle du collectif, qui comme lui est né dans une période chahotique. Il me répond le jour même et quelques semaines plus tard nous nous voyons dans un café de St Germain des Prés.
Je comprends alors mieux son histoire : suite à tous ses succès, devenu chef d'entreprise un peu contre son gré, en 1990 il décide de changer de vie dans la plus grande discrétion et part s'installer sur une petite île en Grèce. (c'est l'année où j'entrais dans la vie professionnelle, voilà pourquoi je ne le connaissais pas !)
Il aime montrer comment c'est construit : c'est un homme qui ne triche pas.

Marc Held a besoin de créer. Il s'était éloigné de son chemin, preuve en est que la période qui a suivi a été la plus créative de sa vie. Enfin il pouvait faire des maisons entières, partager du temps avec les artisans alliant matériaux nobles et modernité.

Un livre magnifique qui retrace son oeuvre vient de sortir.
Marc Held, 50 ans de design de Michèle Champenois chez Norma Editions





Marc, je suis sincèrement contente de vous avoir rencontré. J'espère que nous nous reverrons vite car la sagesse que vous avez à transmettre est illimitée.
Lit Prisunic 1972

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire