Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion" Mops, fondatrice de Cocotte Power

dimanche 13 avril 2014

Berlin reçoit Paris, le Off

#Mops
En complément de l'exposition, j'ai eu envie de partager avec nos lecteurs notre épopée berlinoise où guidées par les vents, nous avons fait des rencontres inoubliables, avons eu de belles surprises et surtout avons senti que le partenariat Cocotte Power Paris-Berlin était en train de se construire comme une évidence.
Cocotte berlinoise habillée de chaussons de danse au vernissage de l'exposition
Près de 12 000 berlinois travaillent dans la mode, le design, l'architecture, la photographie et les arts visuels.

Comme paris, c'est une ville où de nombreuses communautés se retrouvent. On y rencontre d'ailleurs des français à chaque coin de rue. La plupart sont là pour créer leur start up sans toutes les contraintes parisiennes. Car à Berlin il est encore possible de faire "ce qu'on aime" (concept très Cocotte)

Première soirée après un vernissage très sympathique où les deux pays semblaient également représentés à entendre les langues parlées, Aurore, May et moi partons à la recherche d'un contact important pour Aurore. Il serait trouvable dans un "Opening" (sorte de vernissage pour fêter l'ouverture d'une boutique) dans le tout nouveau "Concept Mall Shop Different Bikini Berlin" qui ouvre ce soir là.
Concept Mall Bikini Berlin - Aurore et May
Deux Wodka plus tard (et oui en allemand le W se prononce V donc Wodka s'écrit comme ça), nous  réalisons que nous sommes trompées de boutique ! Peu importe nous avons passé un super moment.
Après une visite by night du centre commercial pardon, du "Concept Mall" et un passage au Monkey, nous finissons au milieu de la nuit devant une Curry Wurst sur le Kurfürstendamm. (pour ceux qui suivent, Aurore trouvera son contact super important le lendemain)

Deuxième jour. Nous visitons le grand centre commercial Stylwerk dédié au design où nous retrouvons Thorsten rencontré la veille au vernissage. Thorsten, spécialisé dans la gravure et le mobilier en verre y tiens un magnifique showroom First Glas où une gigantesque table en verre rose nous accueille. Sehr Kokot' !
Thorsten et sa table boussole qui nous situe sur une ancienne carte de la ville.
Hélas impossible de partager avec vous notre soirée au Koffee Burger tant le groupe était génial et où il régnait une ambiance unique. Pour ce qui est de Berlin by night, j'écrirais un autre article un peu plus tard.

C'est donc un peu cassées que notre super hôte nous fait visiter Neukölln, le quartier où nous dormions, le lendemain matin.
Bezirg Neukölln Berlin
Un quartier merveilleux où la vie semble aussi douce que dans un village. (ce qu'il était jusqu'en 1920 date de la création du Grand Berlin) Entourés de constructions modernes, on y trouve encore des vieux bâtiments qui nous racontent son histoire avec un maréchal ferrant encore actif !

Nous consacrons notre après-midi à visiter les galeries de la August Strasse à Mitte où une galerie présente les photos d'un artiste seul devant son chevalet dans un paysage sublime -type écosse- en train de peindre... les motifs de sa chemise ! www.fabianschubert.com

Fabian Schubert
Pour finir en beauté, nous passons dire bonjour à des amis qui exposent justement à Berlin ce jour-là, dans un décor nettement plus trash que notre rose-cocotte mais avec un concept assez proche. Angel Roy le créateur la Cave Show Room Gallery, a choisi de créer une galerie itinérante pour permettre aux artistes issus d'un même univers de se faire connaître.
Cave Show Room Gallery

Dernier réveil sous le soleil, nous avalons un oeuf de poule tout juste pondu chez nos adorables logeurs et quittons cette ville avec une seule envie, celle d'y retourner au plus vite !

Au revoir les cocottes !
Je comprends à présent nettement mieux cet engouement des deux capitales l'une pour l'autre : Paris a besoin de Berlin autant que l'inverse. La première a de belles valeurs, certes, mais son conformiste lui fait faire du sur place, alors que la deuxième, avance très vite. Quant à l'amour de Berlin pour Paris, elle est également due au fait que les Parisiens sont spécialiste pour enfreindre les règles de vie qui sont parfois un peu rigides chez les allemands ;-)
Portée par mon histoire personnelle (mère allemande et père français) c'est aujourd'hui une mission pour moi de réconcilier ces deux pays grâce à l'art qui permet tant de choses !

S'il devait y avoir un seul mot pour résumer notre séjour, il serait "liberté". Ce mot a peut-être une consonance étrange quant au passé de cette ville et pourtant on s'y sent libre. Libre de créer, libre de s'amuser. Libre d'être soi-même, tout simplement.

Texte Mops / 04.2014



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire