Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion"

samedi 16 novembre 2013

Frédéric Sicard Décorateur

Rédaction Mops

Rendez-vous chez le meilleur traiteur japonais de la rue Sainte Anne. On passe la porte et on se trouve à 6000 km


Le rendez-vous avec Frédéric Sicard devait être rue Sainte-Anne. Normal, c'est la rue des meilleurs restaurants japonais de Paris. Je me suis renseignée, il aime l'asie et la bonne nourriture.

Décorateur, designer, architecte d'intérieur ? Très vite, je mets de côté ces appellations standard car Frédéric est bien plus que ça : comme il se définit lui-même, il est un touche à tout de l’art de vivre, un poète des temps modernes extrêmement altruiste. 

Sobriété, poésie, classe, tout y est.


Et le secret de sa réussite, il est là. Il répond à ses clients, il partage avec ses artisans de manière extrêmement sincère, sur fond de confiance mutuelle .
La confiance. Une des principales valeurs inculquées par Andrée Putman chez qui il a travaillé 7 ans.



Sur votre site vous êtes « décorateur » pourquoi pas « architecte d’intérieur » ?

Le client comprend le terme décorateur comme "finisseur", donc plus proche de son attente, avec du détail, de la culture, de la poésie. Dans le même temps entre professionnels, cela sonne comme « superficiel», à contrario des artisans type tapissiers ou ébénistes qui entendent cela comme le Client. Bref la Nuance n’existe que dans les esprits et moi je m’efforce de couvrir toutes les occurrences de l’acte créatif.

Respect.

Le savoir-faire de ses artisans est mis en valeur d'une façon remarquable dans son travail

Et le design ? J’ai lu que selon lui -et les cocottes le suivent sur ce point- le design doit servir à adoucir la vie, aurait-il aimé être « juste » designer ?

Au départ c’est surtout mon extrême altruisme qui me fais rechercher pour autrui la bonne voie . J’entends le mot design dans son sens « dessinateur ». Non le design n’est parfois pas la bonne (ou suffisante) réponse ; un travail de direction artistique, de choix de couleur ou de matière, d’éclairage suffit parfois pour tout « ajuster ».

Les luminaires, ont une place importante dans l'oeuvre de Frédéric Sicard


Justement, la beauté et la qualité de son travail réside sur les détails autant que sur le respect de la culture et du savoir faire français.

Je pense les lieux comme un tout, un peu comme le scenario d’un film ou les pièces s’enchainent par prolongement ou contraste . Donc c’est l’esprit, la poétique générale qui fera qu’un détail ou une pièce fonctionnera.

Hopper et Frédéric Sicard, la même émotion... 


Quand vous n’êtes pas décorateur, vous êtes qui ?

Un passionné de cuisine avec et pour mes amis, quand je ne suis pas a l’autre bout du monde sous les tropiques. J’ai découvert l’Asie, il y a moins de 10 ans. En contraste avec ces autres régions du monde que j’avais visité avant, la relation aux autres est plus douce, sans rapport de force (surement le bouddhisme). Il y a aussi cette extrême sophistication des détails de l’art de vivre et des paysages ; et très prosaïquement c’est joli (« exotique », et alors !) et on y mange divinement bien ; Bref c’est un tout qui me ressource. 

Je sens au travers de ces lignes que dès qu'il le pourra, il emmènera sa tribu-chérie dans le pays du soleil levant ;-)

Vous semblez extrêmement calme, vous arrive-t-il de « péter un câble » ?

oui, la plupart du temps quand je fais confiance et que mon interlocuteur en aura profité a mauvais escient et a son seul profit . Là j’explose et ai la dent très dure y compris un peu envers moi (trop bon, trop c…) 

A ceux qui le cotoient, vous êtes prévenus, avec Fred, on ne triche pas !

Une dernière question personnelle :

La Cocotte -Power- symbolise la fille qui va au bout de ses rêves, en êtes-vous une ?
C’est mon quotidien 

Merci Fred !
Tu es l'incarnation masculine des valeurs des Cocottes, tu es notre MONSIEUR COCOTTE !

Another place, sculpture d'Antony Gormley
Si vous étiez une couleur ? Un faux blanc

Si vous étiez une odeur ? L'effluve des Kretek, ces cigarettes indonésiennes parfumées au clou de girofle.

Si vous étiez un son ? Le bruit métallique des câbles qui frappent le mat des bateaux au port. La mer n'est pas loin.

Si vous étiez un plat ? Un dessert : le soufflet au Grand Marnier de mon papa. Un souvenir précieux.

Si vous étiez une boisson ? Un bon rouge du Haut-Var, sur le balcon avec mes amis.

Si vous étiez un des 7 péchés capitaux ? Forcément, la gourmandise.

Si vous étiez un chanteur, un groupe de rock ? Jeff Buckley

Si vous étiez un artiste connu ? Antony Gormley et Hopper, tous deux pour la précision.

Installation lumineuse de James Turell
Si vous étiez une oeuvre d'art ? une installation lumineuse de James Turell 

Si vous étiez une fleur ou un arbre ? Le prochain bouquet printanier que j'offrirai à ma femme.

Si vous étiez une saison ? L'été. Un soleil aveuglant, une chaleur douce.

Si vous étiez un lieu ? Loin, une plage tropicale

Si vous étiez une ville, un village, un pays ? Paris, avec ses alignements composés et tous ces quartiers plein de vie et de caractère.

Si vous étiez un endroit pour vous ressourcer ? N'importe ou, pourvu que ce soit très sobre, beau et avec ma femme et mes enfants.

Si vous étiez un meuble ? Une table de bistrot

Votre objet fétiche ? pas de fétiche, les objets passent chez moi, je ne suis pas matérialiste . 

Si vous étiez une tendance ? pffff 

Si vous étiez la pièce d’une maison ? Le salon

Si vous étiez un endroit pour travailler ? La cuisine

Si vous étiez une chaussure ? Une belle Richelieu

Si vous étiez un vêtement ? Une chemise blanche , pas transparente, absolument impeccable avec son petit col . 

Si vous étiez un bijou ? Une montre Memovox des années 50-60, en or rose, avec un beau bracelet en crocodile caramel, entrevue dans la vitrine de mon fournisseur favori, Antoine de Macedo.

Si vous étiez un magazine ? B.A.T dans les années 80, ce magazine était absolument bluffant de modernité. 

Si vous étiez un livre ? La source vive, de Ayn Rand 

Si vous étiez un jouet d’enfant ? le Mikado

Si vous étiez une drogue ? L’Amour

En quoi aimeriez-vous être réincarné ? En moi encore une fois ; je m’aime en fait. 

Votre occupation préférée ? Préparer mes prochaines vacances en famille à l’autre bout du monde. Une vrai passion . 

Votre synonyme de bonheur ? Sandrine, Céleste, Abel, Marie. Les miens.

Si vous étiez une heure de la journée ? Le petit matin, vers 5 ou 6h, face à mon café tartine. 

Si vous aviez un super-pouvoir ? Être éternel 

Votre devise ? Le mérite par la qualité. No fake. 

Qu’évoque pour vous le mot « Cocotte » ? Définitivement un instrument de la cuisine (ma grand-mère cuisinait tout « à la cocotte » et c’était super bon) 

Frédéric Sicard, designer
Frédéric Sicard, décorateur :
http://www.fredericsicard.com/

texte et montages photo Mops
mopsdol@gmail.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire