Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion" Mops, fondatrice de Cocotte Power

vendredi 29 novembre 2013

Cocotte en sauce n°2 : Laetitia Dana sur le Perchoir

Cocotte en sauce#2
Interview d'une star dans un restau choisi. Concept Camille Papille
J’ai rendez-vous avec une future grande star de la soul. Certains la comparent à Laureen Hill. Je n’aime pas les comparaisons mais pour moi c’est déjà une diva.

J'ai découvert Laetitia Dana lors d’un concert au Nouveau Casino il y a quelques semaines. Ce n’est pas seulement une voix que j’ai découvert mais tout un univers : le décor tout en plantes et en fleurs, le live painting sur l'écran du fond, naïf, rythmé, coloré. Une personnalité forte ; elle interpelle le public entre deux chansons et demande à tous de sourire. La majorité sourit déjà. Les autres sont pointés de son doigt magique et le smile apparait. C’est évident, cette fille a le cocotte power.
Quelques jours plus tard je lui envoie un message FB pour la féliciter et lui proposer une cocotte en sauce*. Elle me donne rendez-vous au Perchoir.
 En arrivant sur le toit perchoir, je suis agréablement surprise par l'aspect guinguette chic.
Des lampions de toutes les couleurs, un marabout sous lequel un grand zinc et des tables basses - banquettes ornées de coussins et de plaids cohabitent.

Laetitia Dana arrive avec un chapeau stylé qui me met tout de suite à l’aise. (Je ne sais pas pourquoi, les chapeaux m’ont toujours fait me sentir bien). On réserve un vin chaud qui est entrain de mijoter et on commande un thé à la menthe.

Après les présentations de rigueur, la conversation s'accélère et les sujets s'enchaînent et ne se ressemblent pas : amours, origines, actualité, judaïsme et antisémitisme. Parisienne indépendante, aux origines métissées et pleines d'histoires, je découvre une fille positive et créative comme je les aime

Sa philosophie : le verre est toujours à moitié plein. Le monde peut être beau avec de la bonne humeur, de l'optimisme, de la confiance et des sourires. Très loin du stéréotype de la parisienne même sa grande classe.

Le Snacking de Sir Dumas de la petite carte du Perchoir m’intrigue. J'intercepte un barman à moustache et lui demande ce qu'on pourrait déguster. Il me répond théâtralement que ce soir il pourra me proposer une assiette d'un jambon " qui ravivera mes papilles ". Je suis un peu déçue de ne pas avoir plus de choix que ça mais la vue du jambon entier sur son beau socle en bois semble me faire un petit clin d'œil qui voudrait dire "t inquiète, j’envoie du lourd". Effectivement, l’assiette, copieusement servie avec une bonne corbeille de pain, était délicieuse.

Comme le titre d’une de ses chansons, Laetitia a un « côté salé, côté sucré ». Je lui demande de m’en dire plus sur sa gourmandise. Plutôt sucré visiblement, elle fond pour les nouvelles tablettes Milka Oreo. « Ou alors, très salé, genre olive ! »^^.

 Elle aime aussi l'art pictural. En ouvrant son sac j'ai aperçu un pot de POSCA qu'elle doit trimballer partout. Elle m’explique que ça lui permet de laisser libre cours à son imagination, elle customise des pots, des baskets … on peut voir ses créations.

Le Perchoir elle ne connaissait pas. Elle en avait entendu parler mais le bar, victime de son succès trop de monde.

 Par contre le 20eme elle connaît bien, c'est son quartier natif. Pour elle il représente éclectisme parfait et Paris devrait être à son image.

Et si vous voulez la connaitre un peu mieux, je vous invite à aller la voir à La Maroquinerie ce dimanche 1er décembre où elle jouera en acoustique et le 12 décembre en 1ere partie de Féfé au Théatre Lino Ventura à Nice où elle sera accompagnée de tout son groupe.


 PS : Cocotte Power, si vous auriez envie d’un petit concert privé, c’est peut être négociable en échange d’un fauteuil Cocotte Brahma à qui Laetitia a donné une mention spéciale !


YOUTUBE  http://www.youtube.com/laetitiadana
TUMBLR  http://laetitiadana.tumblr.com
INSTAGRAM  http://instagram.com/laetitia_dana

Le Perchoir
14 Rue Crespin du Gast
75011 Paris 11 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire