Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion" Mops, fondatrice de Cocotte Power

samedi 23 février 2013

Envole-toi Clotilde !



Clotilde Seulin, designer, créatrice du bijou de garde-corps : la "Cage d'Escalier" - ©Clotilde, Racine ET Corneille
Un matin d’avril, le mail de Clotilde, jeune architecte d’intérieur lilloise, arriva chez nous : elle voulait "collaborer avec l’équipe des cocottes sur des projets de design". Sentant une belle motivation entre ses lignes et étant en plein rush de préparation des Designer’s Days nous l'avons tout de suite engagée !

Embarquée dans notre Maison Cocotte, Clotilde a tout de suite trouvé sa place. Elle était pile poil la « petite » cocotte qui nous manquait. En voyant comme elle s’investissait, je lui propose de participer à l’exposition en tant que créatrice puisque nous exposions des filles designer, pourquoi pas elle ? C’est sur place que l'idée de « cage d’escalier » nous est venue tout simplement car la boule manquait sur la rampe du lieu de notre expo ! L'idée lui a plu et elle en a fait Son objet Cocotte Design en inox microbillé.
"Cage d'Escalier" - Clotilde & Rébecca Fabulatrice au boulot - Les cocottes créatrices exposantes des Designer's Days 2012

Ainsi est née sa première "Cage d'Escalier" : un objet ornemental venant substituer la traditionnelle boule d’escalier implantée en angle de garde-corps.
Tout comme Clotilde dans l’équipe des Cocottes, sa Cage d’escalier a pris sa place dans la scénographie incitant le public à monter dans les étages du pavillon où l’exposition continuait !
Fort du succès de la Maison Cocotte, Clotilde a continué sur sa lancée en créant sa marque Racine ET Corneille : le Cocotte Power l’avait contaminé !
Aujourd’hui en plus de son agence d'architecture intérieure, elle développe ses objets ornementaux" en pleine connexion avec la nature". Conçus sous forme de série, "ils prennent racine sur des garde-corps ou main-courantes d’escaliers. Ils sont comme des reposoirs hébergeant des oiseaux en quête de liberté. Leur volumétrie, à la fois élégante et ludique, vient prolonger un élément architectural, en révéler la ligne ou la contraster par métaphore…" Une collection chargée de sens.
Pourquoi travailler l’inox plutôt que le bois à propos d'objets « en connection avec la nature » ? "pour établir un contraste entre la finesse des découpes et la robustesse du matériau en lui-même. Ce qui m'ennuie dans le bois est le graphisme des fils ou des noeuds susceptibles de venir compliquer l'objet . Je voulais un objet épuré, car il vient se poser sur un garde-corps dont les motifs peuvent être déjà compliqués".
"Cages d'Escalier" première collection de  ©Clotilde, Racine ET Corneille

Elle aime être à la frontière entre industrie et artisanat. " je fournis un dessin technique de mes objet à l'atelier de tôlerie/métallerie qui se charge de la fabrication, et je suis le processus d'assemblage du proto. Mes objets demandant souvent une application toute particulière pour les ateliers car il s'agit d'une exécution minutieuse qui est souvent loin de leur coeur d'activité. "
Ses projets ? "Rester fidèle à l'appellation Racine ET Corneille en  poursuivant la poétique de l'oiseau et du végétal. J'aimerais développer d'autres séries d'éléments ornementaux comme des poignées de portes, barreaux de lit, balustrades, cale-portes… Des créatures perchées, comme des bijoux,  le long de nos décors… Et pourquoi pas introduire mes créations dans un contexte plus urbain pour faire rêver les gens !"
Définitivement, nous sommes fans !


Interview Racine :

Si tu étais une couleur ? 
Le vert dʼeau
Si tu étais une odeur ? 
La rosée du matin
Si tu étais un plat ?
une petit noisette!
Si tu étais un gros mot ? 
espèce de vieille branche
Si tu étais un meuble ?
Une bibliothèque
Si tu étais la pièce dʼune maison ? 
Un vestibule, cʼest comme un livre ouvert
Si tu étais un endroit pour travailler ? 
La tablette de ma cheminée!
Si tu étais une ville ?
Madrid
Si tu étais une drogue ? 
Des champignons magiques... pour le côté «magique» de la chose 
Si tu étais une chanteuse, un groupe de rock ? 
Au revoir Simone
Si tu étais un artiste ? 
Hans Op De Beeck
Si tu étais une oeuvre d'art ? 
Cradle de Giuseppe Teofilo
Son logo - Illustration Hans Op De Beeck - Cradle de Giuseppe Teofilo

Interview Corneille :

Si tu étais un son ? 
Un chant dʼoiseaux.
Si tu étais un animal ? 
Un «petit» oiseau, jʼinsiste sur le mot «petit»
Si tu étais une saison ? 
Le printemps!
Si tu étais un endroit pour te ressourcer ? 
une cabane perchée
Si tu étais un vêtement ? 
Une jupe légère, à porter jambes nues
Si tu étais un bijou ? 
Une broche, pour me poser un peu là où je veux
En quoi aimerais-tu être réincarnée ? 
en oiseau bien sur !
Ton occupation préférée ? 
Me balader sous le soleil, si seulement je pouvais voler !
Si tu avais un super-pouvoir ? 
Voler !

Quʼévoque pour toi le mot « Cocotte » ? 
Du peps, de la fille, de lʼélan, du goût pour les choses, de la vie et de lʼenvie! Cʼest comme la ritournelle du coucou dʼune pendule qui rappelle sans cesse quʼil est là, que le temps passe et quʼil faut foncer ! Le coucou pourrait dire «cocotte» pour changer, ce serait un joli leitmotiv !

Auteur Stéphanie Doligez


Clotilde Seulin Architecte d'Intérieur Designer / Collectif Cocotte Power
clotilde.seulin@co-existe.fr
Clotile, Racine ET Corneille
CoExiste
Fabrication des "Cages d'Escalier" par l’Atelier des Designers
Prix sur demande, fabrication sur commande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire