Le blog de Mops

"J'ai un rêve, celui d'un monde où chacun vivrait de sa passion" Mops, fondatrice de Cocotte Power

samedi 22 septembre 2012

Bien sùr qu’il y a une cocotte dans la Malle W. Trousseau d’Isabelle Mathez !

Auteur Stéphanie


Dalva quitte la maison pour une nouvelle vie : « je peux emporter le couteau corse, la Sarpaneva, les planches de Jules ? ». Nous avions le souvenir du trousseau de nos grands-parents. Si désuet. Et pourtant quoi de plus généreux que de vouloir souhaiter et offrir le meilleur pour la vie.

De là est née la Malle W. Trousseau. Elle rassemble l’essentiel des ustensiles pour préparer les repas avec plaisir. Des objets fabriqués par des hommes qui ont un vrai savoir-faire et un amour de leur métier. Des objets qui traverseront le temps et deviendront les compagnons de notre quotidien.
La vogue du gadget a fait son temps. Chacun revient à des valeurs qui excluent le jetable, l’éphémère et la surconsommation. L’authentique est à la mode.
Isabelle Mathez, à l’origine du concept, à toujours vécu ainsi :
Je suis lyonnaise d'origine et nous avons toujours eu et encore aujourd'hui cette tradition des repas familiaux, des grandes tablées, des bons plats et des recettes que l'on partage. C'est pour cela que je dis que la Malle W. Trousseau est une histoire de vie... C’est normal que ma fille ait eu cette envie d'emporter avec elle un peu de cette vie familiale avec laquelle elle a grandi.


Son besoin vital de partager des moments avec famille et amis l’a emmenée avec son compagnon à retaper une ferme d’alpage près d’Annecy. Elle a également écrit un guide touristique "La France en fête" qui permet de découvrir la France à travers ses traditions, ces régions, ses spécialités…
Ses valeurs lui ont servi de moteur pour réaliser ce projet qui lui va si bien : j'ai décidé de réaliser un projet personnel qui fait appel à tout ce que j'ai pu faire dans ma vie professionnelle passée, -elle a travaillé 25 ans dans le développement de marques- et l'idée de monter une société est venue naturellement, je suis entourée d'entrepreneur et je viens d'une famille de commerçants.
Frédéric Winkler, le père de ses enfants intervient pour les prises de contact et les partenariats. Pour le reste, elle s’est associée avec Juliette Thévenin qui adhère aussi à ce style de vie et à cette recherche de qualité pour sélectionner des indispensables de la cuisine. Ses 43 must-have culinaires viennent d’une dizaine de pays différents !
Nous avons fait des découvertes improbables comme le « cuit poulet » qui est un ustensile peu
connu chez nous, nous avons aussi trouvé un fournisseur suisse d’éplucheurs hors du commun,
des plats de cuisson très ingénieux…
Une collection qui a vu le jour au travers de ses voyages. Quand j'ai démarré le projet, nous avions déjà de nombreux objets à la maison depuis longtemps. Des objets que nous faisions découvrir à nos amis. En réfléchissant au concept, il est apparu qu'il manquait certains ustensiles pour que le tout soit cohérent et nous avons fait des recherches pour compléter la sélection avec Juliette. Nous sommes allées en Allemagne, je me suis déplacée en Suède et j'ai profité d'un voyage personnel au Japon également. C'est mon style de vie. Chaque fois que je me déplace quelque part, j'essaie de comprendre quelles sont les spécificités du coin et je rapporte systématiquement quelque chose.
Sur son site, vous pourrez découvrir le contenu de cette malle incroyable. Un voyage à lui tout seul !
Et un magnifique cadeau à offrir pour ce moment si important. Car la Malle W. Trousseau, c’est un cadeau de vie, pour la vie.
http://www.mallewtrousseau.com/page-accueil

1 commentaire:

  1. Une belle idée, un matériel pérenne qui a fait ses preuves depuis longtemps dans toutes les cuisines d'Europe, un achat à la carte, que demander de plus. Le seul reproche peut être est la pauvre qualité de la malle elle-même (même si le prix est raisonnable vu la qualité des objets), dommage, avec peut de cout on pouvait faire beaucoup mieux, au moins pour des commandes spéciales en pièce unique. Je suis maroquinier et malletier d’art et donc très sensible à ce détail…
    Je connais quelques amis (es) épicuriens qui adoreraient transporter ces ustensiles à la campagne pour préparer quelques surprises culinaires pour ceux qu’ils aiment…Bravo à l’équipe.
    Cordialement
    Robert Pimenta – Atelier O’nolan de Verzeille

    RépondreSupprimer